FAQ

Voici les réponses exhaustives à toutes vos questions !

Épilation Laser

Non. L’épilation définitive au laser au Québec peut être administrée par des esthéticiennes et ou électrolystes diplômées et certifiées en laser ayant une assurance professionnelle. Ce n’est pas un acte médical qui doit être effectué sous la responsabilité unique d’un médecin quoique vous devez être prudent dans votre choix d’une clinique. Pour être efficace, l’épilation laser doit être réalisée avec des lasers médicaux de classe IV. Ce type de laser ne peut être manié que par un médecin et ou par une esthéticienne et ou électrolyste diplômée et certifiée en laser. La plupart des compagnies qui fabriquent ce type d’appareil fournissent une formation pointue auprès des médecins, des esthéticiennes et des électrolystes. Pour ma part nous partageons, avec une équipe de médecin, tous les paramètres et résultats des différents traitements et régions à traiter afin d’accroître nos compétences et connaissances. Nous participons également à des forums sur différents sujets qui concernent notre profession.
Une consultation préalable au traitement permet de préciser l’indication et de vous apporter toutes les informations sur les avantages et limites de ce traitement ainsi que sur les risques éventuels et les précautions à prendre. Un devis peut vous être remis ainsi que les caractéristiques techniques de l’appareillage utilisé. Une fois le réglage du laser effectué en fonction de votre réaction cutanée de la ou des zones à traiter, les paramètres employés peuvent vous être communiqués si désiré. Sachez que les paramètres différèrent d’un appareil à un autre. Assurez – vous de comparer des pommes avec des pommes!

Absolument pas! Chaque laser possède des caractéristiques différentes et parallèlement offrira des résultats différents. À la clinique de laser et d’esthétique, nous avons choisi le laser CoolGlide® de Cutera® parce qu’il est très efficace autant sur les peaux blanches, bronzées et noires. Il est très sécuritaire (lorsque les paramètres sont respectés) et la pièce à main refroidie permet un traitement plus doux et rapide.

Non. La pilosité ne présente aucune fonction particulière dans l’organisme. Bien au contraire, la haute technologie bien utilisée apporte un bien-être qui permet d’aider chacun dans une dimension “bien-être ” positif pour la santé.

L’épilation définitive au laser supprime-t-elle la transpiration?

Non. La glande sudoripare tout comme les autres glandes excrétrices situées à ce niveau sont indépendantes du poil. La destruction du poil et de sa racine n’affecte en rien la capacité sudorale de la peau.

Non. Le flash laser d’épilation n’est qu’une émission intense de lumière rouge ou infrarouge proche de celle émise par le gril d’un four de cuisine. Il n’y a pas de radiations qui pourraient entraîner un risque cutané. La longueur d’onde utilisée pour l’épilation est à l’opposé des rayons énergétiques tels que les ultraviolets ou rayons X. Il n’existe donc aucun risque mutagène ou cancérigène. Les grains de beauté peuvent toujours dégénérer sous des stimuli mécaniques ou lumineux. Il faut donc éviter de les épiler. L’utilisation du laser peut entraîner des lésions de type brûlures.

Seuls les yeux doivent être protégés des projections directes de faisceau laser. Le port de lunettes, ou de coques est obligatoire durant la manipulation du laser.

Les médicaments photo sensibilisants (antibiotiques comme les cyclines, acutanne ou les quinolones), la grossesse, le bronzage et tout ce qui le favorise, soleil, UV, produits activateurs solaires, autobronzants.
Les allergies cutanées au froid (cryoglobulinémies), au chaud, au soleil nécessitent la prise de précautions particulières. Sachez qu’avec notre type de laser vous pouvez recevoir des traitements en toute saison sur tout type de peau des plus pâles au plus foncée. C’est l’une des caractéristiques du laser CoolGlide® de Cutera®.

Oui. Le laser est extrêmement efficace dans les cas où la pilosité est abondante et foncée.

Oui. La protection des yeux est obligatoire, et le traitement sera toujours adapté à vos caractéristiques personnelles. L’estimation de la sensibilité cutanée par la technicienne et éventuellement un test laser demeure deux points essentiels pour l’obtention d’un bon résultat.

Oui. En cas de traitement un peu trop énergique, on peut observer des brûlures superficielles avec des troubles de la pigmentation. Dans ce cas, l’application de crème grasse est recommandée pour éviter les croûtes sèches telles que du « polysporin ». Les troubles de la pigmentation sont temporaires, ils s’estompent avec le temps, les exfoliations et les expositions solaires. Il est recommandé de toujours travailler énergiquement afin d’obtenir les meilleurs résultats, mais sachez qu’en tout temps je reste dans les paramètres sécuritaire afin d’éviter des réactions secondaires. J’observe l’ensemble de l’épiderme tout au long du traitement et je prends de vos nouvelles de 24 à 48 heures après votre visite. Vous êtres libres de me contacter directement ou par le biais de ma boîte vocale. Je m’assure personnellement de faire un suivi dans des délais raisonnables.

Le principe est le même, les deux méthodes visent la destruction des structures responsables de la pousse des poils. L’épilation laser est beaucoup plus rapide et moins douloureuse. L’épilation électrique permet de traiter les poils blancs ou très clairs ce que ne permet pas l’épilation laser. Elle peut aussi aider à terminer une épilation au laser dans les cas où quelques poils isolés ne justifieraient pas un traitement complet

Oui et Non. La sensation est variable selon les patients, la zone traitée (sensibilité de la peau et densité des poils). Une façon de réduire le nombre des séances et d’augmenter l’efficacité du traitement est de traiter avec une énergie importante. Un traitement efficace sera toujours plus douloureux. Lorsque l’on traite à puissance maximale des zones à très forte densité pileuse (barbe, dos chez certains hommes, maillot), la douleur est proportionnelle à la densité de poils touchés.
De même, certaines zones comme les chevilles, les doigts, l’auréole des seins, le cou, les lèvres ou les grandes lèvres d’un maillot sont plus sensibles que les cuisses, le ventre, le haut du buste ou le menton. Ces sensations sont très brèves, elles s’arrêtent dès la fin du tir laser.
Elles peuvent être intenses et nécessiter la prise de médicament ou l’application de crème anesthésiante telle que la crème que l’on retrouve en pharmacie « EMLA ». Le facteur essentiel pour contrôler toute sensation désagréable est le refroidissement efficace de la peau. Grâce à la pièce à main innovante du laser CoolGlide® que nous utilisons à notre clinique, le traitement est beaucoup plus toléré et plus sécuritaire.

De 10 minutes pour un tour de bouche ou des aisselles à 50 minutes pour des demi-jambes et jusqu’à 2 heures et plus pour des jambes entières. Il faut bien sûr tenir compte de la taille de notre cliente ou client.

De séance en séance, la repousse sera moins importante. Par ailleurs, le poil va se transformer, il repoussera plus fin et plus clairsemé. Le plus souvent, cet effet touche les poils les plus longs qui sont enracinés le plus profondément (jusqu’à 5 mm sous la surface cutanée). Le fait que les poils repoussent plus fin signifie que le bulbe se rapproche de la surface. Ils peuvent devenir ainsi plus vulnérables aux séances suivantes. Il est important de noter ici que nous pouvons ajuster notre profondeur cette option n’est pas toujours disponible auprès des autres lasers sur le marché présentement. Cette option permet un meilleur suivi, et ce, jusqu’à la fin de vos traitements.

Les poils déjà traités ne repoussent plus, vous ne perdrez donc pas le bénéfice des séances précédentes, simplement vous aurez une repousse plus importante lorsque vous reviendrez faire votre séance suivante, et certains poils qui auront achevé leur cycle pilaire ne repousseront que 9 à 18 mois plus tard… Je recommande donc à toutes mes clientes de respecter la prise des rendez-vous afin de ne pas se retrouver dans une situation ou les poils ne seront pas dans la phase idéale de repousse et donc de traitement. Idéal!

Épilation définitive, oui! Épilation totale, non!
Le laser permet d’obtenir une destruction définitive des poils touchés, attestée par des biopsies cutanées. Une épilation définitive n’est jamais totale. Il reste toujours un duvet et des poils plus fins. Dans les zones où la pilosité est fortement hormono-dépendante, et chez des personnes prédisposées présentant notamment des facteurs d’hyper androgynie relative, le duvet peut continuer à se transformer en poils terminaux et à reconstituer une pilosité (c’est également possible lors de grossesses, à la ménopause,.. .).

Éventuellement, il sera peut-être nécessaire de retourner faire une séance de temps en temps. Ce seront des séances courtes donc économiques, qui vous garantiront la continuité du résultat, et tant mieux si cela ne s’avère pas nécessaire. Ici à la clinique je préfère qu’il ne soit pas nécessaire de se revoir soyez donc assuré que mon but comme le vôtre est de donner des résultats positifs. Avec des barèmes réalistes.

Votre technicienne certifiée en laser : Gracia Jacquelin également diplômée en esthétique et électrolyse effectuera avant le traitement une première visite d’évaluation, un bilan de santé sera complété avec vous ainsi que des tests et un document vous informant de votre plan de traitement s’il y a lieu. La consultation implique une dépense de 25 $ seulement. Puis selon la nature de votre peau et de votre pilosité, la première séance pourra se faire immédiatement ou après plusieurs jours. Un délai de réflexion vous est accordé bien entendu. Je veux votre confiance afin que notre union pour les 12 à 18 mois suivant votre décision soit pour vous une visite des plus agréable d’une foi à l’autre!

Le prix de la séance est fixé d’après la région choisie ou les promotions en vigueur. Ce qui explique les variations de tarifs qui sont pratiqués. Les tarifs sont fondés sur le nombre de ‘spots ’ laser tirés ainsi que les joules utilisés. Une réduction de prix proportionnelle à la diminution de la surface traitée est souvent appliquée après la septième séance. Ces tarifs comprennent la consultation en clinique qui est inhérente à chaque séance. La cliente est responsable de nous informer de la prise de médicament ou tout changement à leur santé.

Les soins esthétiques ne sont pas remboursés par la société d’assurance maladie du Québec.

Les complications cutanées du laser épilatoire sont de plusieurs types. La plus évidente est la brûlure toujours très superficielle. Mais il peut se produire aussi des troubles de la pigmentation comme une hypopigmentation si les cellules fabriquant la mélanine (les mélanocytes) ont été détruites ou plus volontiers une hyperpigmentation, c’est à dire des taches foncées.
Avec un équipement correct, ce genre d’accident n’arrive presque jamais sur les peaux claires. Sur les peaux plus foncées, le laser a le même effet qu’une forte exposition au soleil et peut produire des variations de la pigmentation, qui généralement retourne rapidement à la normale. Ici à la clinique notre technicienne s’assure de toujours évaluer la situation et d’ajuster l’énergie afin de rester dans les paramètres de sécurité afin d’éviter ces complications. (Quoique le risque est toujours possible)

Pour votre sécurité, l’épilation laser ne peut être effectuée que par des spécialistes certifiés en laser. Au Québec les esthéticiennes et ou électrolystes qui ont suivi cette formation et obtenu une couverture d’assurance professionnelle peuvent en toute sécurité exercer les traitements auprès de la clientèle. Or, il est difficile pour un médecin certifié en laser ou une esthéticienne de s’engager sur un résultat après plusieurs séances de soins. La raison d’être de cette interdiction est qu’un tel engagement constituerait une tromperie, car un médecin ou une esthéticienne certifiée ne peuvent jamais être certains du résultat de ces soins.
En matière d’épilation définitive, vous devez savoir :

1) Que l’épilation laser définitive n’est jamais totale. Par exemple, le duvet, constitué de millions de poils très fins et clairs est présent sur toutes les zones de votre peau sauf la paume des mains et la plante du pied. Ce duvet ne peut jamais être épilé définitivement. De même, des poils échappent toujours à un traitement conduit sur un nombre raisonnable de séances. Nul ne peut donc garantir à vie une disparition définitive de tous les poils.

2) Il existe de nombreuses causes de transformation du duvet en poils terminaux, avant comme après une épilation laser (grossesse, prise de certains médicaments, hormones, certaines maladies, etc.). Ce serait une tromperie de garantir à vie qu’une personne ne présentera jamais une de ces causes d’augmentation de la pilosité.

3) Lors d’une épilation laser bien menée, un poil détruit par nécrose de coagulation ne repousse jamais. Cette nécrose peut être induite par un laser utilisé à dose suffisante comme par une épilation électrique (électrolyse) bien conduite ou IPL (lumière pulsée). Les études publiées à ce jour (191 sur « Medline ») ne décrivent aucune repousse de follicules pileux ayant subi une nécrose de coagulation. Il n’existe aucun argument pour attester qu’une telle repousse est possible.

4) Une épilation laser à dose insuffisante n’est pas définitive. La repousse du poil est retardée, éventuellement de plusieurs mois, mais si la nécrose du follicule pileux n’est pas obtenue, l’épilation est de « longue durée », mais pas « définitive ». Donc, assurez-vous auprès de votre technicienne. Ce paragraphe a été écrit pour les clientes qui ont peut-être reçu des traitements dans le passé ailleurs. Sachez que l’équipement, les paramètres et l’exécution du balayage effectué par votre technicienne et primordial pour des résultats satisfaisants.

Plutôt que de demander une garantie à vie et par écrit du caractère définitif de l’épilation laser, vous devez obtenir des informations vous assurant sur les moyens qui seront pris pour vous traiter :

• Le traitement sera-t-il conduit à dose suffisante? (Le résultat dépend de la dose)
• Quel laser est utilisé avec quel système de refroidissement cutané? (Tous les équipements n’ont pas les mêmes capacités)
• Quel est le nombre des séances annoncées, pour quel pourcentage de poils résiduels un an après la dernière séance d’épilation?
• Quelle est la durée d’une séance? (À laser identique, les résultats ne sont pas les mêmes si l’opérateur traite des demi-jambes en 15 minutes ou en 40 minutes…)

Ici à la clinique nous sommes en mesure de vous informer correctement. Je crois qu’en tant que professionnel nous avons le devoir de bien informer notre clientèle et puis si nous n’avons pas la réponse nous vous garantissons de la trouver!!!

J’espère que j’ai réussi à vous éclairer sur le sujet souvent mal connu du public en général.

Autobronzant

Le jour précédant votre rendez-vous

* Exfoliez votre peau afin d’éliminer les peaux mortes ce qui cause un bronzage inégal.

* Nous vous suggérons de faire une exfoliation corporelle complète avant votre rendez-vous.

* Rasez-vous le jour précédent votre rendez-vous.

* Si vous avez l’habitude de vous épiler à la cire, faites-le avant votre session.

Le jour du rendez-vous

-votre peau devrait être propre.

-Retirez tout maquillage.

-N’appliquez pas de lotions et/ou parfums avant votre session.

-Mettez un minimum de déodorant/anti sudorifique.

-Appliquez du vernis à ongles sur les ongles de mains et des pieds

-Vous pouvez porter un maillot de bain ou des sous-vêtements selon votre guise.
-Les hommes doivent porter un sous-vêtement ou un maillot de bain obligatoirement.
-La solution DHA est lavable et ne devrait pas tacher les vêtements.
-Portez des vêtements amples et confortables après la session de Spray Tan.
-Les vêtements serrés enlèveront la solution bronzante et créeront des stries.
-Nous vous recommandons de porter un short et un tee-shirt ample.
-Les femmes peuvent éviter de remettre leur soustien gorge pour éviter les stries.

-Immédiatement après votre session de Spray Tan, évitez les activités qui vous feront transpirer.

-Utilisez votre climatiseur dans la voiture lors d’une journée chaude.

-IMPORTANT : Vous devez absolument éviter de vous exposer à l’eau pour au moins 4 heures après votre traitement, car cela inhibera l’action du DHA.

-Idéalement, attendez au moins 8 heures (ou plus) avant de vous doucher ou d’utiliser un savon ou gel-douche. Nous vous recommandons d’attendre au lendemain si possible.

-Si vous devez absolument vous doucher avant les 8 heures recommandées, attendez au moins 4 heures après votre session de Spray Tan afin que la couleur se développe bien.

-Appliquez une lotion hydratante après la douche et quotidiennement suivant votre session de Spray Tan. Cela prolongera la durée de votre bronzage.

-Le bronzeur cosmétique « instantané » s’estompera tel que prévu, lors de votre première douche.

-Évitez de prendre de longues douches ou de longs bains chauds.

-Le chlore des piscines et jacuzzis peut diminuer la durée de votre bronzage.

Eh oui, le Soleil pointe à peine son nez que déjà les jambettes se dévoilent. Seulement, voilà, la mode n’est toujours pas aux jambes plus blanches que blanches. Alors, pour dévoiler de jolies jambes naturellement hâlées, laissez-vous « teinter » par les autobronzants. Et avec nos astucieux conseils, le risque zéro défaut devient une vérité absolue!

S’appliquer toute seule son autobronzant s’apparente-t-il à une mission impossible? N’ayez crainte! Gracia Jacquelin, devenue une spécialiste pour les autobronzants d’Institut Esthederm et Sun Cocktail®, nous révèle ses trucs et astuces de pro. À vous le teint bronzé sans aucune trace !

Comme l’explique Gracia Jacquelin, « la plupart des autobronzants existent en hâle progressif (moins dosés en DHA) ou hâle intense. On privilégie le premier si on a la peau très claire ou si on n’est pas habituée aux autobronzants. C’est moins violent, la couleur est plus légère. Les hâles intenses, quant à eux, sont pour les habituées ou les peaux plus mates (foncées). Car contrairement aux idées reçues, les peaux mates peuvent également mettre de l’autobronzant. Cela permet de donner de la brillance, un véritable coup d’éclat à leur teint ».

Enfin, les peaux claires opteront plutôt pour des autobronzants en lait ou crème, car ces peaux sont plus fragiles et les gels ou vaporisateurs “risqueraient à moyen terme d’entrainer une déshydratation », explique Gracia. On réserve ces formats pour les peaux naturellement mates plus adaptés à ces types de peau, « qui boivent moins le produit et préfèrent les textures plus légères ».

Premièrement, qu’on se rassure : que l’on applique son autobronzant sur le visage ou sur l’ensemble du corps, les gestes sont les mêmes. Le plus important comme l’annonce d’emblée Gracia : “Il faut masser pour faire pénétrer son soin. Si on masse, on n’a pas de trace. Le secret d’un autobronzant bien appliqué, c’est le massage! Une application zéro défaut passe donc par un massage, par un travail avec des mains bien à plat qui évitent tout risque de traces.

Bien sûr, on “n’oublie pas de se laver les mains juste après l’application et on n’oublie pas de brosser sous les ongles” continus Gracia. Autre conseil : on se brosse les sourcils avec un peigne spécial pour enlever l’excédent d’autobronzant que l’on a déposé. Et enfin, avec le coin d’une serviette, on pense à “nettoyer le pourtour des cheveux, surtout si on est blonde”, sinon bonjour la coloration des racines!

Quand on travaille son visage, il ne faut pas oublier les oreilles. Mais là, pour éviter tout risque de surcharge, on masse ses oreilles avec le restant de produit que l’on a sur les doigts et on n’oublie pas la nuque et l’arrière des oreilles. Et si l’on veut éviter les démarcations douteuses au niveau du cou, on travaille les mains bien à plat sur le début du décolleté avec l’excédent de produits.

Encore une astuce de Gracia : « la zone du contour de l’oeil est une zone naturellement plus claire. Alors, pour garder ce côté naturel, avant d’étaler votre autobronzant, appliquez une crème contour de l’oeil. On évite ainsi que le cerne soit de la même carnation que la peau et à vous le résultat hyper naturel!»

Les gestes pré-application : un gommage par semaine, une semaine avant, suivi d’un masque nutritif pour affiner et uniformiser le teint. L’autobronzant n’en sera que plus lumineux.

Pour celles qui ont choisi un autobronzant intense et qui craignent de laisser des traces, Gracia conseille d’utiliser une grande quantité de lait hydratant de la même gamme que votre autobronzant juste avant son application. “Bien sûr, on utilise un peu plus du produit de cette façon, mais on s’assure un résultat léger, sans risque d’accident”. Et là encore, on pense à bien masser l’ensemble du corps avec des gestes enveloppants.

À faire avant d’appliquer son autobronzant :”une semaine avant, on réalise 2 à 3 gommages sur l’ensemble du corps et on l’hydrate au quotidien. Pour un résultat réussi, l’hydratation est primordiale. Elle va permettre d’assouplir et de lisser la peau”. Et Gracia ne cesse d’insister sur l’importance du massage lors de l’application : “Il faut vraiment prendre la peine de faire pénétrer son autobronzant en massant. Il n’y a que de cette manière que l’on obtient un résultat magnifique “. (Attention on coudes, genoux, et talons gommer et hydrater avant de débuter ou de venir vous faire vaporiser.)

À éviter absolument : “Se tapoter le produit en se faisant des petites touches comme un dalmatien et l’étaler ensuite. Non, il faut vraiment avoir des gestes enveloppants.”

Malgré nos conseils, si vous avez tout de même des traces, seuls un gommage et une bonne dose d’hydratation permettront d’atténuer les erreurs. Le rituel masque hydratant/gommage est à répéter tous les trois. Mais surtout, n’essayez pas « de décaper votre peau » à l’aide de gommage agressif ou en frottant trop fort. « Vous risquez l’inflammation».

Enfin, pour celles qui dans un souci d’économie souhaiteraient utiliser leur autobronzant corps sur le visage, il est bon de rappeler que les produits corps ne sont pas traités non comédogènes. Leur utilisation régulière sur le visage pourrait laisser apparaître quelques boutons. Mais comme le souligne Gracia : « Si c’est pour une fois, ça va, mais il ne faut pas que ça devienne une habitude». Un conseil valable aussi pour les soins solaires et tous les soins corps de manière générale.

Institut Esthederm : vous avez le choix

Institut Esthederm propose deux types d’autobronzants : Reflets de Soleil hâle intense et hâle progressif et léger. Dans les deux cas, à vous la mine éclatante et resplendissante de vitalité!

La bonne nouvelle? Les autobronzants Reflets de Soleil imitent la répartition des pigments de mélanine à la surface de la peau pour recréer un hâle de couleur naturel.

Gelée autobronzante hâle intense corps – Institut Esthederm –  (flacon-pompe 150 ml)

Plus besoin de rester au soleil ou de procéder à des séances d’UV en cabines pour obtenir une peau sensuelle et bronzée. Les autobronzants sont plus que jamais tendance pour une peau éclatante de santé sans les dommages causés par le soleil.

Amincissement Universal Contour Wrap

Le nombre de centimètres perdus varie d’une personne à l’autre. Vous êtes assurée de perdre au moins 15 centimètres dès le premier traitement. En moyenne, les pertes se situent entre 25 et 35 centimètres. Pour obtenir une perte optimale, trois séances favorise une perte d’environ 75 centimètres.

Oui. Pour obtenir une perte optimale en centimètres avec Universal Contour Wrap Classic, une série de trois traitements est recommandée en respectant 7 à 10 jours d’intervalle. Les pertes en centimètres sont cumulatives et la perte moyenne sur une série complète de traitements est de 50 à 65 centimètres.

Si vous attendez au moins 6 semaines après l’accouchement (césarienne inclue) et que vous demandez l’avis de votre médecin, le traitement UCW est parfaitement sécuritaire. Il s’avère être excellent pour le raffermissement du ventre et du buste et pour adoucir les vergetures.

Il n’y a pas de danger de se soumettre à un traitement UCW en période d’allaitement. Les bandages humides et chauds placés sur la poitrine favorisent l’écoulement du lait, sans toutefois que l’argile Classic qui enrobe les bandages ne s’infiltre dans le lait. Cependant, si vous êtes très sensible au niveau de la poitrine, vous pouvez choisir de ne pas être emmaillotée dans cette zone ou vous pouvez demander de ne pas serrer les bandages trop fermement. Dans ce cas, nous ne serons pas en mesure de vous garantir une perte de 15 centimètres, mais les résultats dans les autres zones de votre corps ne seront pas affectés.

Malheureusement, vous ne pouvez pas vous soumettre à un traitement UCW Classic dans cette situation, car c’est l’une des trois contre-indications. Cependant, cela restera un excellent traitement après votre accouchement.

Non. Contrairement à d’autres traitements, UCW Classic ne se base pas sur la déshydratation pour assurer ses pertes en centimètres remarquables. En fait, après avoir quitté le salon, nous vous encourageons à boire beaucoup d’eau après votre traitement, afin de poursuivre le processus de désintoxication et la perte en centimètres.

Nous garantissons que la perte des 15 premiers centimètres se maintiendra au moins pendant 30 jours, à condition de ne pas prendre de poids pendant ce temps et de respecter les conditions du post-traitement. Les résultats peuvent perdurer en fonction de votre mode de vie. Il vous est possible de perdre davantage en multipliant les traitements. Une série de trois traitements est recommandée pour assurer une perte optimale.

UCW Classic se pratique dans plus de 150 salons à travers la Belgique. Plus de 1000 salons à travers la Grande-Bretagne en plus de la communauté européenne. La clinique d’épilation par laser et d’esthétique Gracia Jacquelin est la seule pour toute la région de l’Estrie et les environs. Il n’y a que 2 autres endroits dans la Province du Québec qui offre ce service. La formation nous impose des standards élevés afin de transmettre la vraie technique de wrap pour une clientèle déjà très satisfaite.

Le traitement UCW Classic favorise une désintoxication. Il est donc important de boire beaucoup d’eau pendant plusieurs jours après le traitement. Si vous persistez à boire du thé, du café ou des boissons gazeuses au cours de la journée, il se peut que vous ressentiez de légers maux de tête, après que les toxines et autres impuretés aient été évacuées. Si par contre vous suivez nos instructions de post-traitement en buvant beaucoup d’eau après la séance et en limitant la prise de caféine et d’aliments gras, les risques s’en trouveront sensiblement réduits.

Oui! Avec le traitement Universal Contour Wrap Classic vous êtes assurée de perdre au moins 15 centimètres de taille, à l’issue d’un seul traitement, sans quoi, nous vous remboursons. En outre, vous avez la garantie que cette perte en centimètres restera effective pendant au moins 30 jours. Dans le cas contraire, nous vous offrirons un nouveau traitement sans frais additionnels. Vous n’avez donc vraiment rien à perdre, excepté les centimètres, bien entendu.

Épilation laser et IPL

Non. L’épilation définitive au laser ou IPL au Québec peut être administrée par des esthéticiennes et ou électrolystes diplômées et certifiées en laser ayant une assurance professionnelle. Ce n’est pas un acte médical qui doit être effectué sous la responsabilité unique d’un médecin quoique vous devez être prudent dans votre choix d’une clinique. Pour être efficace, l’épilation laser doit être réalisée avec des lasers médicaux de classe IV. Ce type de laser ne peut être manié que par un médecin et ou par une esthéticienne et ou électrolyste diplômée et certifiée en laser. La plupart des compagnies qui fabriquent ce type d’appareil fournissent une formation pointue auprès des médecins, des esthéticiennes et des électrolystes. Pour ma part nous partageons, avec une équipe de médecin, tous les paramètres et résultats des différents traitements et régions à traiter afin d’accroître nos compétences et connaissances. Nous participons également à des forums sur différents sujets qui concernent notre profession.
Une consultation préalable au traitement permet de préciser l’indication et de vous apporter toutes les informations sur les avantages et limites de ce traitement ainsi que sur les risques éventuels et les précautions à prendre. Un devis peut vous être remis ainsi que les caractéristiques techniques de l’appareillage utilisé. Une fois le réglage du laser effectué en fonction de votre réaction cutanée de la ou des zones à traiter, les paramètres employés peuvent vous être communiqués si désiré. Sachez que les paramètres différèrent d’un appareil à un autre. Assurez – vous de comparer des pommes avec des pommes!

Absolument pas! Chaque laser possède des caractéristiques différentes et parallèlement offrira des résultats différents. À la clinique de laser et d’esthétique, nous avons choisi le laser CoolGlide® de Cutera® parce qu’il est très efficace autant sur les peaux blanches, bronzées et noires. Il est très sécuritaire (lorsque les paramètres sont respectés) et la pièce à main refroidie permet un traitement plus doux et rapide.

Non. La pilosité ne présente aucune fonction particulière dans l’organisme. Bien au contraire, la haute technologie bien utilisée apporte un bien-être qui permet d’aider chacun dans une dimension “bien-être ” positif pour la santé.

L’épilation définitive au laser ou IPL supprime-t-elle la transpiration?

Non. La glande sudoripare tout comme les autres glandes excrétrices situées à ce niveau sont indépendantes du poil. La destruction du poil et de sa racine n’affecte en rien la capacité sudorale de la peau.

Non. Le flash laser d’épilation n’est qu’une émission intense de lumière rouge ou infrarouge proche de celle émise par le gril d’un four de cuisine. Il n’y a pas de radiations qui pourraient entraîner un risque cutané. La longueur d’onde utilisée pour l’épilation est à l’opposé des rayons énergétiques tels que les ultraviolets ou rayons X. Il n’existe donc aucun risque mutagène ou cancérigène. Les grains de beauté peuvent toujours dégénérer sous des stimuli mécaniques ou lumineux. Il faut donc éviter de les épiler. L’utilisation du laser peut entraîner des lésions de type brûlures.

Seuls les yeux doivent être protégés des projections directes de faisceau laser ou IPL. Le port de lunettes, ou de coques est obligatoire durant la manipulation du laser.

Les médicaments photo sensibilisants (antibiotiques comme les cyclines, acutanne ou les quinolones), la grossesse, le bronzage et tout ce qui le favorise, soleil, UV, produits activateurs solaires, autobronzants.
Les allergies cutanées au froid (cryoglobulinémies), au chaud, au soleil nécessitent la prise de précautions particulières. Sachez qu’avec notre type de laser vous pouvez recevoir des traitements en toute saison sur tout type de peau des plus pâles au plus foncée. C’est l’une des caractéristiques du laser CoolGlide® de Cutera®.

Oui. Le laser est extrêmement efficace dans les cas où la pilosité est abondante et foncée.

Oui. La protection des yeux est obligatoire, et le traitement sera toujours adapté à vos caractéristiques personnelles. L’estimation de la sensibilité cutanée par la technicienne et éventuellement un test laser demeure deux points essentiels pour l’obtention d’un bon résultat.

Oui. En cas de traitement un peu trop énergique, on peut observer des brûlures superficielles avec des troubles de la pigmentation. Dans ce cas, l’application de crème grasse est recommandée pour éviter les croûtes sèches telles que du « polysporin ». Les troubles de la pigmentation sont temporaires, ils s’estompent avec le temps, les exfoliations et les expositions solaires. Il est recommandé de toujours travailler énergiquement afin d’obtenir les meilleurs résultats, mais sachez qu’en tout temps je reste dans les paramètres sécuritaire afin d’éviter des réactions secondaires. J’observe l’ensemble de l’épiderme tout au long du traitement et je prends de vos nouvelles de 24 à 48 heures après votre visite. Vous êtres libres de me contacter directement ou par le biais de ma boîte vocale. Je m’assure personnellement de faire un suivi dans des délais raisonnables.

Le principe est le même, les deux méthodes visent la destruction des structures responsables de la pousse des poils. L’épilation laser est beaucoup plus rapide et moins douloureuse. L’épilation électrique permet de traiter les poils blancs ou très clairs ce que ne permet pas l’épilation laser. Elle peut aussi aider à terminer une épilation au laser ou IPL dans les cas où quelques poils isolés ne justifieraient pas un traitement complet

Oui et Non. La sensation est variable selon les patients, la zone traitée (sensibilité de la peau et densité des poils). Une façon de réduire le nombre des séances et d’augmenter l’efficacité du traitement est de traiter avec une énergie importante. Un traitement efficace sera toujours plus douloureux. Lorsque l’on traite à puissance maximale des zones à très forte densité pileuse (barbe, dos chez certains hommes, maillot), la douleur est proportionnelle à la densité de poils touchés.
De même, certaines zones comme les chevilles, les doigts, l’auréole des seins, le cou, les lèvres ou les grandes lèvres d’un maillot sont plus sensibles que les cuisses, le ventre, le haut du buste ou le menton. Ces sensations sont très brèves, elles s’arrêtent dès la fin du tir laser.
Elles peuvent être intenses et nécessiter la prise de médicament ou l’application de crème anesthésiante telle que la crème que l’on retrouve en pharmacie « EMLA ». Le facteur essentiel pour contrôler toute sensation désagréable est le refroidissement efficace de la peau. Grâce à la pièce à main innovante du laser CoolGlide® que nous utilisons à notre clinique, le traitement est beaucoup plus toléré et plus sécuritaire.

Blanchiment des dents

Des résultats variables

Les produits offerts en pharmacie sont tous sûrs et efficaces, toutefois, les résultats peuvent varier en fonction de trois facteurs.

1. La concentration en peroxyde.
Il peut s’agir de peroxyde d’hydrogène seul ou mélangé à du peroxyde d’urée. La concentration des produits disponibles en pharmacie n’est toutefois jamais mentionnée. On peut l’obtenir en téléphonant aux numéros sans frais sur les emballages.

2. La dentition de chacun.
La porosité des dents et la teinte naturelle de la dentine déterminent le résultat final. Certaines dentitions peuvent réagir très peu au produit, d’autres davantage.

3. L’hygiène de vie.
Les tanins du café, du thé, du jus de raisin et du vin rouge tachent les dents et peuvent diminuer la durée de vie du blanchiment autant que l’efficacité du produit. Le tabagisme contribue aussi à jaunir les dents plus rapidement après le nettoyage.

 

Quelques restrictions

• Le produit est sans effet sur les couronnes, les ponts papillon, les coiffes ou les obturations. Comme ces ajouts ont été réalisés par le dentiste de façon à se fondre à la couleur naturelle des dents, le blanchiment risque de créer une démarcation peu élégante…

• Les résultats seront décevants sur des dents crayeuses ou sur une dentine grisâtre (ce qui peut survenir si on a pris des antibiotiques sur une longue période).

• La solution blanchissante peut rendre la base des dents sensible et irriter les gencives spécialement celle offerte en bande ou si vous n’êtes pas prudent lors de votre application.

Gracia Jacquelin conseille de consulter votre dentiste avant d’utiliser de tels produits afin de voir s’ils peuvent remplir leurs promesses dans votre cas. Elle suggère aussi, au préalable, un bon nettoyage et un détartrage et un examen buccodentaire. Rien n’est laissé au hasard à la clinique.

Des résultats variables

Les produits offerts en pharmacie sont tous sûrs et efficaces, toutefois, les résultats peuvent varier en fonction de trois facteurs.

1. La concentration en peroxyde.
Il peut s’agir de peroxyde d’hydrogène seul ou mélangé à du peroxyde d’urée. La concentration des produits disponibles en pharmacie n’est toutefois jamais mentionnée. On peut l’obtenir en téléphonant aux numéros sans frais sur les emballages.

2. La dentition de chacun.
La porosité des dents et la teinte naturelle de la dentine déterminent le résultat final. Certaines dentitions peuvent réagir très peu au produit, d’autres davantage.

3. L’hygiène de vie.
Les tanins du café, du thé, du jus de raisin et du vin rouge tachent les dents et peuvent diminuer la durée de vie du blanchiment autant que l’efficacité du produit. Le tabagisme contribue aussi à jaunir les dents plus rapidement après le nettoyage.

 

Quelques restrictions

• Le produit est sans effet sur les couronnes, les ponts papillon, les coiffes ou les obturations. Comme ces ajouts ont été réalisés par le dentiste de façon à se fondre à la couleur naturelle des dents, le blanchiment risque de créer une démarcation peu élégante…

• Les résultats seront décevants sur des dents crayeuses ou sur une dentine grisâtre (ce qui peut survenir si on a pris des antibiotiques sur une longue période).

• La solution blanchissante peut rendre la base des dents sensible et irriter les gencives spécialement celle offerte en bande ou si vous n’êtes pas prudent lors de votre application.

Gracia Jacquelin conseille de consulter votre dentiste avant d’utiliser de tels produits afin de voir s’ils peuvent remplir leurs promesses dans votre cas. Elle suggère aussi, au préalable, un bon nettoyage et un détartrage et un examen buccodentaire. Rien n’est laissé au hasard à la clinique.

On n’utilise une solution de peroxyde d’hydrogène dont la concentration est de 6 % ce qui donne de beaux résultats sécuritaire et rapide. L’application du gel se fera sur vos dents exposées par votre sourire. Coût du traitement : de 279.95$ en promotion prix régulier 399.99$. On doit toutefois prévoir des traitements d’entretien tous les 6 mois ou tous les deux mois, ce qui implique des frais supplémentaires. (La clientèle qui fréquente notre clinique on accès sur une base régulière à des promotions de retouche de vingt minutes au coût de 89.95$ inscrivez-vous afin de connaître nos promotions)

Pour combien de temps ?

L’effet des produits varie d’une personne à une autre, et la durée du blanchiment également. Vos dents seront plus éclatantes pendant environ six mois, et davantage si vous limitez votre consommation de vin rouge, de thé et de café. On peut prolonger l’effet blanchissant en répétant le traitement régulièrement, une fois par six mois à un an ou au besoin.

La différence entre les bandelettes en pharmacieElles exigent des dents bien droites ; le gel risque de ne pas atteindre les interstices des dents ; ces bandelettes ne rejoignent pas les dents situées sur les côtés de la bouche doit être fait durant plusieurs jours : notre l’application et plus uniforme sécuritaire et rapide en seulement une heure! Pour les gens qui on hâte de voir les résultats.

Les dents peuvent être recouvertes de plaque ou de tartre qui se colore au tabac, au café, au thé ou au vin rouge. Un détartrage et polissage des dents suffisent normalement à éliminer ces tâches. À la clinique nous recommandons d’avoir reçu vos soins buccaux dentaires et que vous n’avez aucune contre-indication de votre dentiste.

La coloration peut être logée dans l’émail et dans la dentine des dents. Ceci peut être causé par la carie, le tabac, certains médicaments pris en bas âge comme la tétracycline, ou d’une trop grande consommation de fluor.

  • Les gens de moins de 16 ans parce que la chambre pulpaire est plus grosse, par conséquent les dents seraient plus sensibles lors du blanchiment.
  • Les femmes enceintes ou les femmes en allaitement.
  • Les gens ayant les dents ou les gencives sensibles, incluant la sensibilité associée aux récessions gingivales ou aux obturations (plombages) défectueuses.
  • Les gens allergiques au peroxyde.
  • Les gens souffrant de gingivites, de parodontites ou de caries avancées.
  • Les obturations (plombages), les couronnes ou les facettes ne se blanchissent pas au peroxyde. Il faut considérer refaire ces restaurations après le blanchiment si le résultat laisse des inégalités de blancheur.
  • Les dents jaunâtres blanchissent mieux que les dents grisâtres.
  • Tabac - cigaretteLes fumeurs auront des résultats limités s’ils ne s’abstiennent pas de fumer.
  • La consommation de tabac durant le traitement augmente les risques de cancer.
  • Le blanchiment n’est pas à vie, il faut faire des retouches après six, douze ou dix-huit mois dépendant de la quantité de consommation de tabac, de café, de thé et de vin rouge.
  • Les dents hautement colorées, par exemple une coloration sévère causée par la tétracycline, peuvent nécessiter des retouches plus fréquentes. Dans ces cas, si les dents ont en plus des restaurations, on peut considérer de poser des couronnes ou des facettes en porcelaine pour avoir de meilleurs résultats plus rapidement. La clinique d’épilation par laser et d’esthétique vous recommande de consulter votre dentiste.
  • Les degrés de blanchiment peuvent varier d’une personne à l’autre.

Traitement laser des varicosités inesthétiques

Pour les hommes et les femmes de tous types et couleurs de peau

Depuis plus de 7 ans, la clinique d’épilation par laser et d’esthétique Gracia Jacquelin, c’est doté du système de laser CoolGlide Excel®, les petites varicosités du visage et des membres inférieurs appartiennent au passé, pour les hommes et pour les femmes. Aucune injection douloureuse n’est nécessaire! Grâce à une technologie innovante, une conception unique et à des longueurs d’onde adaptées, le laser CoolGlide Excel de Cutera peut traiter de façon sûre et efficace aussi bien les varicosités de l’épiderme et les points de rubis. Que ce soit les  membres inférieurs chez les femmes et les hommes de tous types.

 

CoolGlide Excel de Cutera® fait la différence.

Les lasers esthétiques CoolGlide associent une longueur d’onde idéale à des paramètres très flexibles, afin de proposer un laser vasculaire de première catégorie. Ils traitent rapidement, sûrement et efficacement un grand nombre de varicosités diverses : des veines fines aux veines bleu profond. Nous ne pratiquons pas ces dernières, seul un phlébologue spécialisé peut entreprendre ce genre de traitement. Les clients ayant une peau foncée, claire ou bronzée peuvent se réjouir de résultats exceptionnels, la peau n’étant atteinte que de façon minime.

Les lasers CoolGlide envoient des impulsions permettant au sang de se coaguler dans la veine, détruisant ainsi la varicosité, qui est absorbée par le corps. Le sang passe alors dans les veines se trouvant à un niveau plus profond sous l’épiderme.

Les lasers CoolGlide ont une longueur d’onde adaptée et sont conçus de telle façon qu’ils permettent d’assister les clients de toutes couleurs et de tous types de peau. Informez-vous auprès de Gracia Jacquelin si la veinothérapie CoolGlide est adaptée à votre cas.

Les lasers CoolGlide éliminent les petites varicosités de toutes les parties du corps. Les petites varicosités faciales (ou télangiectasies) peuvent être rapidement traitées sans lésion cutanée ni complication auprès de notre personnel qualifié. Les veines réticulaires et les veines bleues des membres inférieurs peuvent également être traitées avec un résultat remarquable dans une clinique médicale ou vous pouvez retrouver un phlébologue spécialisé. Néanmoins, les varices noueuses ne sont pas de bonnes candidates. Une évaluation soigneuse avec votre médecin vous aidera à définir les varicosités pouvant être traitées, et quel type de traitement sont le meilleurs. Les services offerts à la clinique visent le domaine esthétique et non médical.

Votre médecin vous proposera la meilleure méthode de traitement, mais de nombreux médecins et patients préfèrent la veinothérapie CoolGlide, parce qu’elle ne nécessite aucune injection douloureuse.

Les malformations vasculaires ou hémangiomes répondent très bien à la veinothérapie CoolGlide, normalement en une seule séance. Les clients présentant des angiomes ou d’autres lésions vasculaires ayant déjà fait l’objet d’une recherche de traitement, est séduit par le succès du traitement CoolGlide. Consultez-nous pour obtenir un avis éclairé.

Les clients trouvent souvent qu’une ou deux séances suffisent. Néanmoins, le nombre de séances nécessaires dépend du nombre de varicosités à traiter, de leur couleur et de leur grosseur. Comme des résultats varient d’un client à l’autre. Vous devez nous consulter au préalable.

La majorité des clients ressent un léger picotement lorsque la pièce à main envoie l’impulsion. Bien qu’habituellement, aucune anesthésie locale et aucun antalgique ne soient nécessaires, certains patients optent pour une anesthésie superficielle de la peau avant le traitement. Après la séance, une légère sensation de chaleur est ressentie puis disparaît.

Après votre traitement, une rougeur ou une lésion cutanée peut apparaître. Lors du traitement de grandes veines, un brunissement ou des pigments colorés bruns peuvent être visibles pendant quelques semaines ou quelques mois après le traitement. Les patients subissant un traitement des jambes peuvent éventuellement porter un bas de contention pendant une courte durée.

Bien que la majorité des clients ne signalent que peu ou aucun effet secondaire, un léger rougissement et un gonflement local de la peau peuvent apparaître. Ces effets disparaissent normalement en moins de 24 heures. Chez quelques clients, on peut observer une lésion cutanée, et dans de rares cas, la formation de cloques.

Les clients reprennent normalement toutes leurs activités habituelles immédiatement après le traitement. Cependant, il est recommandé d’éviter les mouvements fatigants durant les 24 premières heures suivant le traitement. Si vous devez exposer les zones traitées au soleil, utilisez une protection solaire recommandée par notre équipe. En règle générale, vous devez éviter la lumière directe du soleil.

La plupart des clients pensent que l’aspect de la majorité des varicosités traitées s’est amélioré considérablement dans les deux à six semaines suivant le traitement. Néanmoins, il faut parfois plusieurs mois jusqu’à ce que le résultat définitif soit visible. Avec le temps, quelques nouvelles varicosités peuvent devenir visibles, mais celles-ci peuvent également être éliminées grâce au système laser CoolGlide.

Nous recommandons des retouches annuelles pour maintenir les résultats optimaux.

Encouragez-nous sur Facebook!Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn